Comme je m’avais perdu # 1 (fr)

Mardi 7 Mai 2019. Barbara m’a invité en résidence à La Maison à Saint-Denis. J’ai été très heureux, honoré même, d’avoir la chance d’être l’un des habitants de passage de ce lieu qu’elle a construit pour faire famille. Une maison. Un abri. Un bivouac. La Maison est encore en chantier mais elle est déjà un espace possible d’imaginaire et d’hospitalité. On l’invente, on la parle. … Continuer de lire Comme je m’avais perdu # 1 (fr)

Comme je ne veux pas mourir, je marche avec le temps (FR/ENG)

Texte publié dans l’ouvrage « Semer Somankidi Coura » édité par Raphaël Grisey en collaboration avec Bouba Touré (Archive Books 2018). Ce livre retrace l’extraordinaire histoire de cette coopérative fondée par des travailleurs migrants maliens bien décidés à quitter les foyers insalubres et les usines françaises pour retourner au pays, dans la région de Kayes, et faire pousser des légumes sur une terre réputée aride. Laissant loin … Continuer de lire Comme je ne veux pas mourir, je marche avec le temps (FR/ENG)

Dans le moment zombie (fr/eng)

English below Un lieu a une fin. Elle ne coïncide pas forcément avec sa disparition. Au contraire, on aimerait que cette fin du lieu soit un moment particulier de son existence, un terrain d’expérience où quelque chose pousse dans sa matière en décomposition. Cela sera forcément imprévisible. Et il faut faire tout notre possible pour que cela soit heureux aussi, pour que cela soit une … Continuer de lire Dans le moment zombie (fr/eng)

Du boucan chez Glissant. Marges, lieux qui bougent et bruits dans la langue de M. Toussaint (fr/eng)

Avertissement : la version française de ce texte en cours est accompagnée dans sa publication originale en anglais, éditée à l’occasion des 25 ans du festival Sonic Acts (Amsterdam) en février 2019, d’un texte introductif de Louis Henderson qui présente la poétique de The Living and Dead Ensemble et des poèmes des différents membres du groupe (voir pdf de la version anglaise) «J’entreprends le travail … Continuer de lire Du boucan chez Glissant. Marges, lieux qui bougent et bruits dans la langue de M. Toussaint (fr/eng)

Décoloniser c’est être là, décoloniser c’est fuir, marronnage depuis l’hospitalité toxique et alliances dans les mangroves. (fr/eng)

Texte extrait du livre collectif « Décolonisons les arts ! » (éditions de l’Arche) sous la direction de Leïla  CUKIERMAN, Gerty DAMBURY et Françoise VERGES ——————————————————————————————————————– To decolonise is to be present, to decolonise is to flee, marronage from toxic hospitality and alliances in the mangroves It is in the epistemic mangrove that I drag the master to take him out of his depth, finding myself in the absence of landmarks, to neutralise his … Continuer de lire Décoloniser c’est être là, décoloniser c’est fuir, marronnage depuis l’hospitalité toxique et alliances dans les mangroves. (fr/eng)

Un corps-paysage, conversation entre Tarek Lakhrissi et Olivier Marboeuf (fr/eng)

Tiré du catalogue de la première exposition solo de Tarek Lakhrissi à la Galerie de Noisy-le-sec (France) / février 2019-> En savoir plus sur l’exposition ————————————————————————————– A Body-LandscapeTarek Lakhrissi in conversation with Olivier Marboeuf from the catalogue published for Cameleon Club, first solo show by Tarek Lakhrissi at Galerie de Noisy-le-sec (France)-> More about the show Continuer de lire Un corps-paysage, conversation entre Tarek Lakhrissi et Olivier Marboeuf (fr/eng)

Comme un Lundi : «Le prédateur amoureux» (Fr/Eng)

——————————Publié sur le blog de Khiasmale 17 juillet 2018 « Ah ! je vais mourir !… Rapproche-toi, réchauffe-moi ! Pas avec les mains ! Non ! Toute ta personne. »Gustave Flaubert, « Saint-Julien l’Hospitalier ». A peine remis d’un nouveau grisant hold-up de l’équipe de France de football contre la valeureuse équipe de Croatie que soudainement me voilà replongé dans les affaires courantes sans transition. Pas le temps de savourer la deuxième étoile fraîchement imprimée … Continuer de lire Comme un Lundi : «Le prédateur amoureux» (Fr/Eng)