L’émeutier et la sorcière / The rioter and the witch

Longtemps j’ai cherché à nommer, comme d’autres, ce qui me semblait – et me semble encore aujourd’hui – spécifique dans les émeutes des quartiers populaires qui ont agité la France durant les mois d’octobre et novembre de l’année 2005. La mort de deux jeunes à Clichy-sous-Bois, en région parisienne, avait provoqué à l’époque un embrasement sans précédent des banlieues de plusieurs grandes villes de l’hexagone, portant l’événement en une de la presse nationale et internationale. si les circonstances tragiques du décès de ces adolescents poursuivis par la police venaient renforcer un motif tristement récurrent dans l’histoire contemporaine de l’émeute, s’attarder quelque peu sur la nature particulière de cet événement me semblait nécessaire pour étudier sa dynamique, son vocabulaire propre et peut-être, c’est l’hypothèse qui traverse cette ébauche, son appartenance à une histoire innommable.

« L’émeutier et la sorcière » est paru dans le catalogue « Sorcières, pourchassées, assumées, puissantes, queer » édité par Anna Colin (Editions B42 et Maison Populaire) à l’occasion de sa série d’expositions « Plus ou moins sorcières » en 2012 à La Maison Populaire.

———–

Like others, i long sought to name what seemed—and still seems—distinctive about the riots that rocked France’s working-class neighbourhoods in october and november 2005. at the time, the deaths of two youths in Clichy-sous-Bois, just outside paris, provoked unprecedented unrest in the suburbs of several large cities. the event made headlines throughout France and around the world. although the tragic circumstances of the deaths of these adolescents chased by the police reinforced a sadly recur- rent theme in the contemporary history of riots, i found it necessary to linger a little over the particular nature of this event and study its dynamics, its own vocabulary and maybe—and this is the hypothesis that runs through this sketch—its place in an unnameable history.

« The rioter and the witch » as been published in the catalog « Sorcières, pourchassées, assumées, puissantes, queer » edited by Anna Colin (Editions B42 et Maison Populaire) at the occasion of the serie of shows « Plus ou moins sorcières » in 2012 at La Maison Populaire (Montreuil, France)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.