Article mis en avant

Ceux qui veillent les images nègres / Those who hold a wake for negro images (fr/eng)

Quand Bonaventure Soh Bejeng Ndikung m’a demandé un texte pour le reader de la 12ème Biennale de Bamako, je voulais poursuivre notre conversation autour du corps comme archive mais aussi parler de ceux qui autour de moi n’avaient aucun espace pour reprendre leur souffle et fabrique leur monde. Alors que je faisais les dernières corrections de ce texte avec Chiara Figone, éditrice d’Archive Books, Mohamed, … Continuer de lire Ceux qui veillent les images nègres / Those who hold a wake for negro images (fr/eng)

Excuses faites aux Maîtres / Apologies made to the Masters (fr/eng)

En cette fin d’année, les tribunes furent si vibrantes et nombreuses pour dénoncer l’imposture décoloniale que cela valait bien quelques excuses aux maîtres que nous avons dérangés. By the end of the year, tribunes were so vibrant and numerous to denounce the decolonial imposture that it was well worth an apology to the masters we disturbed. (translated from french by Liz Young) Continuer de lire Excuses faites aux Maîtres / Apologies made to the Masters (fr/eng)

Parler l’ombre / To Speak the shade : conversation with Ana Vaz (fr/eng)

Conversation avec l’artiste et cinéaste brésilienne Ana Vaz, autour d’un cinéma comme puissance et corps multiples de l’ombre. (catalogue de l’exposition « Talismans, le désert entre nous n’est que du sable », curatée par Sarina Basta à la Fondation Calouste Gulbenkian – Paris – Avril 2018) Conversation with the brasilian artist and filmmaker Ana Vaz, about a cinema as power and multiple body of shade. (catalogue of … Continuer de lire Parler l’ombre / To Speak the shade : conversation with Ana Vaz (fr/eng)

Comme un lundi : L’heure des mauvais nègres (fr/eng)

Comme un Lundi est un billet à parution irrégulière, écrit dans l’humeur du début de la semaine.Ceci est pour tous ceux et celles dont l’heure n’a jamais cessé d’être en train de venir, comme un messager en chocolat qui s’enfonce au ralenti dans un désert brûlant sur sa monture qui fond, qui s’approche et diminue en même temps et n’est plus qu’une flaque fumante quand … Continuer de lire Comme un lundi : L’heure des mauvais nègres (fr/eng)

variations décoloniales (fr/eng)

Joachim Ben Yacoub m’a invité à discuter pour le journal néerlandophone Recto/Verso de la fièvre décoloniale qui a saisit ces derniers temps jusqu’aux plus respectables des institutions culturelles belges – et qui fait tout autant se déhancher les vieilles maisons de l’art français. J’ai profité du fil de cette conversation pour approfondir quelques variations décoloniales comme autant de politiques du récit et de la cacophonie, … Continuer de lire variations décoloniales (fr/eng)

Comme je m’avais perdu # 1 (fr)

Mardi 7 Mai 2019. Barbara m’a invité en résidence à La Maison à Saint-Denis. J’ai été très heureux, honoré même, d’avoir la chance d’être l’un des habitants de passage de ce lieu qu’elle a construit pour faire famille. Une maison. Un abri. Un bivouac. La Maison est encore en chantier mais elle est déjà un espace possible d’imaginaire et d’hospitalité. On l’invente, on la parle. … Continuer de lire Comme je m’avais perdu # 1 (fr)

Comme je ne veux pas mourir, je marche avec le temps (FR/ENG)

Texte publié dans l’ouvrage « Semer Somankidi Coura » édité par Raphaël Grisey en collaboration avec Bouba Touré (Archive Books 2018). Ce livre retrace l’extraordinaire histoire de cette coopérative fondée par des travailleurs migrants maliens bien décidés à quitter les foyers insalubres et les usines françaises pour retourner au pays, dans la région de Kayes, et faire pousser des légumes sur une terre réputée aride. Laissant loin … Continuer de lire Comme je ne veux pas mourir, je marche avec le temps (FR/ENG)