Un lieu commun qui bouge, depuis la dépouille de l’invité colonial, dans le parfum des héros. (FR)

Niaye Thiokers (La colline des perdrix) est situé au coeur historique de Dakar, la capitale sénégalaise. Enclavé dans un endroit stratégique où le mètre carré vaut plus d’un million de FCFA (1500 euros), le quartier lutte pour sa survie. Les rapports de pouvoir complexes et le prix du terrain très élevé en font un laboratoire où se confrontent la capacité de résistance eu changement et … Continuer de lire Un lieu commun qui bouge, depuis la dépouille de l’invité colonial, dans le parfum des héros. (FR)

Fantômes de Bienveillance / Phantom of Benevolence (Fr/Eng)

Le père arrive au pays. La mère arrive au pays. Toute la famille arrive dans un pays, qui s’étale partout sur les océans et sur les forêts, qui récure la nuit des mauvaises croyances. C’est le grand pays. Le père dit de ne pas se faire remarquer, la mère s’inquiète qu’on puisse déranger. Ainsi iels grandissent dans ce désir d’inexistence. Iels deviennent Matière Fantôme. Fantômes … Continuer de lire Fantômes de Bienveillance / Phantom of Benevolence (Fr/Eng)

Ici et Là-bas : introduction à un lieu d’attention

« Pourquoi imaginer ici, un lieu culturel local et international ? » C’est la question de départ de la rencontre à laquelle j’ai été invité en ce mois de juillet 2020 à Clichy-Monfermeil. Ce n’est pas tout à fait une question jetée en l’air pour le plaisir de la pensée. Elle est assez concrète et participe même à la préfiguration d’un nouveau lieu culturel, le site définitif … Continuer de lire Ici et Là-bas : introduction à un lieu d’attention

Comme je m’avais perdu # 1 (fr)

Mardi 7 Mai 2019. Barbara m’a invité en résidence à La Maison à Saint-Denis. J’ai été très heureux, honoré même, d’avoir la chance d’être l’un des habitants de passage de ce lieu qu’elle a construit pour faire famille. Une maison. Un abri. Un bivouac. La Maison est encore en chantier mais elle est déjà un espace possible d’imaginaire et d’hospitalité. On l’invente, on la parle. … Continuer de lire Comme je m’avais perdu # 1 (fr)

Dans le moment zombie (fr/eng)

English below Un lieu a une fin. Elle ne coïncide pas forcément avec sa disparition. Au contraire, on aimerait que cette fin du lieu soit un moment particulier de son existence, un terrain d’expérience où quelque chose pousse dans sa matière en décomposition. Cela sera forcément imprévisible. Et il faut faire tout notre possible pour que cela soit heureux aussi, pour que cela soit une … Continuer de lire Dans le moment zombie (fr/eng)

Comme un lundi : Parler avec des mots à soi / To speak with your own words (Fr/Eng)

———————————–Publié sur le blog de Khiasma le 10 septembre 2018 Dans la longue histoire de Khiasma, vient le moment d’essayer de raconter une histoire concrète et matérielle qui a nourri l’imaginaire situé d’un lieu. Dans la cour d’un hôtel social, une imprimerie. La précarité et l’amitié, les voisins et les alliés, les fidèles et les oubliés, les dettes, la colère et la fatigue, les soirées … Continuer de lire Comme un lundi : Parler avec des mots à soi / To speak with your own words (Fr/Eng)

Comme un Lundi : «Le lieu se fait en nous» (Fr/Eng)

————————————-Écrit par Olivier Marboeuf et publié sur le blog de Khiasma le 9 octobre 2018 Il aurait été plus facile d’être juste une poétesse, authentique, politique et sereine, un poète féministe bien sûr, évidemment, et communiste de la bonne période, ou un type libertaire, drôle et cultivé, un gars sûr, une fille fluide, qui partout trouvent leur place, qu’on oublie dans les tapisseries des salons bourgeois … Continuer de lire Comme un Lundi : «Le lieu se fait en nous» (Fr/Eng)

Comme un lundi : «Ce dont la fin de Khiasma est le nom» (Fr/Eng)

——————————————————- Écrit par Olivier Marboeuf et publié sur le blog de Khiasma le 16 octobre 2018 (English below) Quand un petit centre d’art associatif tel que l’Espace Khiasma ferme dans la proche banlieue de Paris, en Seine-Saint-Denis précisément, c’est forcément un signe des temps. Des temps où ce, celles et ceux qu’il a défendu et contribué à rendre visibles, qu’il s’agisse des artistes, des auteur.es, des … Continuer de lire Comme un lundi : «Ce dont la fin de Khiasma est le nom» (Fr/Eng)