Détourner le regard : conversation avec Toma Muteba Luntumbue (FR)

A partir de son exposition Zones Narratives à la galerie de l’Ecole de Recherche Graphique de Bruxelles, nous avons échangé avec l’artiste et commissaire d’exposition d’origine congolaise Toma Muteba Luntumbue à propos de la forme et des enjeux des représentations narratives des puissances coloniales d’hier à aujourd’hui. Luntumbue s’applique dans cette exposition, à la pauvreté assumée, à la décomposition d’une brochure de propagande éditée par les services de presse du gouvernement congolais en 1964. L’éclatement du discours, le démembrement du récit imprimé, défont les puissances d’assignation. L’artiste plonge les visiteurs dans une sensation d’étrangeté à laquelle contribue un jeu de diffusion sonore de chants d’oiseaux tropicaux. Tout participe dans sa proposition à troubler l’image claire du pouvoir.
En examinant ensemble au fil de ce texte les productions du « sauvage » et les usages de l’effroi, nous dessinons des chemins de détournement du regard où l’œuvre n’est plus au centre de l’attention mais fait signe vers un ailleurs de l’émancipation et de la résistance.
A lire ici : Conversation paru dans le n°55 de la revue Culture et Démocratie (Belgique / Novembre 2022)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.